Configuration: Modélisation ou Scripting ?

 

Quel est la différence entre un langage descriptif et un langage déclaratif ? Prenons un exemple… Si vous cherchez une voiture, vous allez dire, je veux 5 place, un grand coffre, le gps, l’iphone etc… vous n’allez pas demander si la roue est installé par une machine XYZ et un tournevis cruciforme ?

Et bien, c’est cela la différence ! Dans un cas, le langage déclaratif, vous indiquer dans quel état vous souhaitez que le système soit tandis que dans l’autre vous explicitez quels sont les étapes pour y arriver.

Dans le cas de la gestion de configuration, cette différence est important.  En effet, dans un cas vous dite juste, je veux un serveur apache/tomcat, dans l’autre vous dite, il faut récupérer le rpm apache, puis l’installer, puis activer mod_http puis … etc !

Dans le premier cas on modélise l’état que l’on veux avoir, alors que dans le second il faut faire attention a toutes les variantes que l’on pourrait trouver, genre, zut, il y a déjà un apache, je doit vérifier la version etc …

Conclusion

On peut lister ainsi les bénéfices d’une gestion de configuration déclarative :

* c’est répétable : chaque exécution donnera le même résultat quelque soit l’état de départ.

* c’est consistent :encore une fois , quelques soit l’état de départ, l’état d’arrivé sera celui désiré.

* c’est auto-documenté : en général les langages déclaratif sont très simple et facilement compréhensible contrairement à des scripts et en général beaucoup plus concis/compact. Et de fait, devient un atout pour l’auditabilité.

exemple d’outils déclaratif :

* puppet, salt, confsolve, lcfg, bcfg2

exemple d’outils non déclaratif :

* fabric, chef,

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.